concours d'orthographe belgique

Les enfants ont eu beaucoup plus de mal que d'habitude à suivre le rythme.
Alain Berenboom, Le Pique-nique des Hollandaises, Bruxelles,.Combien dans la salle sauront écrire le mot "oaristys"?J'ai dû consulter mon dictionnaire ".Très vite, ils décrochent!Le dépliant, «sept règles pour nous simplifier lorthographe» (septembre 2008).Christophe doit être l'un des plus jeunes dans la salle.40 des participants adultes ne sont pas de la région tournaisienne et viennent pour le plaisir du jeu.Ne lui suffisait-il pas de les avoir entraînés au cœur de cette forêt perdue?Fallait-il encore que ce soit lui qui entrave leur progression?Plus rien ne rappelait cette architecture douanière qui avait inspiré à lEurope entière respect et patience.
Sa trahison ne lavait pas surpris.Crés en 1971 par Joseph Hanse, Albert Doppagne et Lydie Ruytinx-Sasson, les championnats d'orthographe attirent chaque année de nombreux candidats venus concourir pour le titre de lauréat, un titre qui leur ouvre de nombreuses portes.Mais parfois il hésite bon reduction chocolat sur des mots pourtant simples, et ça l'énerve.Fallait-il mettre un 'e' ou pas à la fin.Peut-être nous répond cette ancienne prof de français.Une préposée dhôtel soviétique?Il séloigna avec, sur le visage, lexpression dun ambassadeur oublié dans lantichambre dun chef dÉtat, ses lettres de créance chiffonnées sur les genoux.



Le comité des Championnats est présidé par Michèle lenoble-pinson  professeur émérite des Facultés universitaires Saint-Louis et membre du Conseil international de la langue française  et a pour membres Christophe bertiau, Maurice daubies, Liliane DE groote, Stéphanie delneste et Hubert naets  doctorants et / ou enseignants.
Van Loo se dirigea vers le téléphone public, sortit de sa poche toute sa monnaie, francs belges, marks, zlotys, francs français.
Le pathétique en moins, pensa Van Loo.

[L_RANDNUM-10-999]